Actus

5 questions à Karl Ateba !

Question 1 : Actuellement 2ème de R1, le BPFC n’a plus que 2 matchs à jouer, dont Trelissac à domicile ce dimanche, sans oublier la demi-finale de coupe de Dordogne à Mussidan le 18 mai. Peux-tu présenter ton parcours d’entraîneur, nous parler de cette saison que l’on peut qualifier de réussie et de ton effectif cette saison ?

Karl ATEBA : “Après un modeste parcours de joueurs (N2, N3 et R1) en Corrèze (Brive, AS Saint Viance et Tulle), mon parcours de vie m’a emmené à faire le choix assez rapidement de passer mes diplômes fédéraux puis mes diplômes d’entraîneur (CFF, BMF, BEF et DES Football).
Après 4 années passées au District de football de la Corrèze en tant que Conseiller Départemental du Football d’Animation, j’ai eu l’opportunité de prendre mon premier poste d’entraîneur au CS FEYTIAT en DH (actuel R1) à 27ans lors de la saison 2008/2009.
Après cette saison, j’ai été contacté par Vincent Mathé, ancien RTJ du club pour rejoindre la BPFC pour encadré les U19 DH (actuel U19 R1) lors de la saison 2009/2010.
Après 2 saisons avec les U19, j’ai ensuite encadré différentes catégories de la préformation à la formation (U14 – U15 – U16 et U17).
Et depuis novembre 2016, je suis entraîneur de la réserve du BPFC qui évolue en R1.”

Q2 : Quel était l’objectif en début de saison ?

K.A. : “Au regard de notre saison dernière qui avait bonne malgré 4 derniers matchs compliqués pour cause d’effectif, en début de saison j’ai donné à mon groupe l’objectif de terminé dans les 5 premiers de notre poule.
Objectif que j’ai relevé à la trêve suite à notre bon début de saison en demandant de terminé sur le podium.”

Q3 : Quelle est la philosophie à avoir pour gérer une équipe réserve réunissant des jeunes joueurs comme des plus expérimentées, en plus des redescentes de N2 ?

K.A. : “Je ne sais pas s’il existe une philosophie précise pour s’occuper d’une équipe réserve mais à mon avis le mot clé serait ADAPTABILITÉ.
Personnellement, je gère mon groupe avec une volonté de créer avec mes joueurs un vrai projet de vie. Ce projet de vie est défini et validé à l’ensemble des joueurs de mon groupe. Ensuite je propose un projet de jeu selon des principes offensifs et défensifs qui me sont essentiels et le travail le plus important est que j’arrive à faire en sorte que mon groupe adhère à ce projet de jeu.
La gestion humaine reste un élément clé du fait que nous soyons une équipe réserve parce que chaque week-end, j’ai des joueurs qui arrivent de la N2 pour jouer avec moi. Ma priorité est que tous les joueurs arrivant de la N2, s’adapte, s’implique et se met au service de notre projet de vie et surtout de notre projet de jeu. C’est à lui de s’adapter à notre projet et non l’inverse.
La gestion des jeunes joueurs est aussi importante parce que notre jeunesse aujourd’hui est impatiente donc il faut leur donner de la confiance pour qu’il puisse s’épanouir et progresser en ayant du temps de jeu mais il reste essentiel pour moi que le joueur doit mériter de jouer parce qu’a l’entrainement, il démontre au quotidien qu’il mérite d’être dans mon groupe de 14 chaque week-end.
Les joueurs d’expérience, que j’appelle « joueurs cadres » de mon groupe, ont pour rôle d’encadrer, de montrer l’exemple aux jeunes. Je suis très exigeant avec eux parce que c’est grâce à leur performance et à leur régularité que les jeunes joueurs peuvent avoir du temps de jeu et progresser.
Je pense enfin, que la gestion humaine reste la clé de la réussite d’un groupe et pour cela je m’attache à rester juste avec l’ensemble de mes joueurs.”

Q4 : Que demandes-tu à tes joueurs principalement ? Quelles valeurs te tiennent le plus à cœur ?

K.A. : “Globalement, je demande à mes joueurs quand ils ont le ballon d’être capable de conserver, de maîtriser la possession et de chercher à mettre en difficulté l’adversaire grâce à des principes d’animation offensive travaillés. Sans ballon je demande à mes joueurs de tous s’impliquer dans la récupération en étant très fort sur les transitions offensives et défensives.
Les valeurs qui me tiennent le plus à cœur Le Mental, l’état d’esprit, L’abnégation et le Combat. Je souhaite que mon équipe puisse s’adapter et sache résoudre collectivement les problèmes posés par l’adversaire.”

Q5 : Qu’est ce qui, selon toi, a permis à l’équipe de se classer dans le haut du classement cette saison ?

K.A. : “Ce qui a permis à l’équipe de se classer cette saison dans le haut du classement c’est principalement le travail.
L’apport et l’implication des joueurs descendant de N2 qui ont eu un état d’esprit irréprochable a été essentielle. Ce qui m’a permis de donner du temps aux jeunes joueurs pour découvrir puis s’adapter au niveau. Les résultats positifs aidants, les frustrations n’ont pas plombées l’état d’esprit général et quelques soit les joueurs utilisés la dynamique est toujours restée positive même dans les périodes de difficiles.
Pour ça je tiens à remercier mon staff, le staff N2, mais sur tout l’ensemble des joueurs car c’est grâce à eux.”