Actus

Temps addtionnel !

Parfois accrochés mais efficaces dans les deux surfaces, les bergeracois ont disposé de Vertou pour aller chercher un deuxième 32e de finale en trois ans.

C’est aussi cela, la coupe. Il n’y a qu’une seule vérité, qu’un paramètre que l’on retient au coup de sifflet final : la qualification. Ce weekend, le BPFC est allée la chercher chez une R3. À Vertou, dans la banlieue de Nantes, tout n’aura pas été simple, comme attendu lorsque l’on évolue à l’extérieur, chez un adversaire jouant un seul niveau en dessous, et avec tout le contexte de la coupe de France. Un contexte renforcé par l’enjeu de ce huitième tour.

Le staff bergeracois a travaillé toute la semaine autour de cet état d’esprit, minimum nécessaire pour espérer faire quelque chose. « On les a emmenés où l’on voulait pendant la semaine, pour que le message passe, que les garçons ouvrent les yeux, qu’ils aient conscience des réalités. Tout en relativisant les choses. Il faut comprendre que l’on est des privilégiés à ce stade de la compétition, que l’on a une chance à prendre », développe Nicolas Le Bellec.